Bien choisir ses ruches

Bon nombre de personnes optent pour l’installation d’une ou de plusieurs ruches dans leur jardin par amour pour les abeilles ou pour obtenir leur propre miel. Certains choisissent aussi cette méthode pour favoriser la pollinisation de leur potager ou de leur verger. Il existe divers types de ruches et le choix de l’une d’entre elles dépend de critères bien définis.

Une diversité de ruches

Pour acquérir des connaissances sur l’élevage des abeilles ou sur l’apiculture, il est nécessaire de se renseigner auprès de professionnels qui vous apporteront en plus des compétences pratiques. Trois sortes de ruches se distinguent parmi tant d’autres dont la ruche Langstroth, la ruche Dadant et la ruche Voirnot.

La ruche Langstroth requiert un certain savoir-faire en termes d’apiculture. Comprenant deux corps, la ruche coûte environ 120 €. Quant à la ruche Dadant, elle est facile à manier et convient surtout aux apprentis. Elle comprend dix à douze cadres et son prix oscille entre 150 et 200 €. En outre, il vous faudra investir à peu près 250 € pour acquérir une ruche Voirnot permettant d’obtenir une production optimale.

Opter pour une ruche selon certains critères

La production de légumes et de fruits nécessite la pollinisation des végétaux et des arbres fruitiers. C’est dans ce cadre qu’interviennent les abeilles. Ainsi, pour favoriser la pollinisation de ces végétaux, vous pouvez installer une ruche chez vous.

Si vous êtes encore débutant dans le monde de l’apiculture, le mieux est d’opter pour un modèle en kit ou une ruche peuplée abritant déjà des abeilles. Afin de prendre soin efficacement de vos abeilles, préférez les ruches conçues en bois résistant aux variations climatiques.

La situation géographique est aussi un critère essentiel à prendre en compte dans le choix de ruche. En effet, choisissez une ruche volumineuse dans le cas où vous vivez dans une région aux hivers rigoureux. Respectant les conditions sanitaires, la ruche doit également être fabriquée selon les normes en vigueur.

Installation d’une ruche

Avant d’installer une ruche, vous devez vous renseigner sur la législation auprès de la préfecture, de la mairie ou d’un apiculteur. Ces derniers vous informeront notamment sur les limites de propriété du voisin ainsi que la distance à respecter entre la voie publique et la ruche. En général, il faut prévoir entre 20 à 60 mètres de distance dans les deux cas.

Il est vivement conseillé de suivre les conseils d’un apiculteur amateur ou professionnel lorsque vous débutez.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *